Réussites

Merlin Technology

L'humidité de l'air en tant que facteur de qualité

Partout où des peintures à base d’eau sont utilisées, les systèmes d’humidification de l’air de haute qualité ont un effet extrêmement positif sur l’homme, le matériel et la machine. Le rapport suivant révèle ce qui est vraiment important.

Les problèmes sont avant tout connus dans l’industrie automobile et aéronautique ainsi que dans le secteur de la sous-traitance industrielle : Un air trop sec à l’intérieur cause la génération de poussière dans la technologie de surfaces, des charges électrostatiques ainsi que, par conséquent, des rebuts coûteux et des travaux de réfection fastidieux. La qualité de la surface des pièces peintes souffre sous le mauvais climat et il y a une augmentation sensible de la demande en matériaux. En même temps, la performance du personnel peut sensiblement chuter. Mais il existe des alternatives.

Des solutions efficaces
Des systèmes d’humidification de haute qualité inversent complètement la vapeur et entraînent une qualité, une productivité et une efficacité énergétique supérieures. « L’humidité relative de l’air dans le local est un critère essentiel du succès et doit constamment se situer dans la plage définie, qui varie fréquemment entre 40 et 65% d’humidité relative. Cela ne profite pas seulement aux surfaces, mais également à la vitalité des employés », souligne Franz Schrems. Le responsable de projet pour la technologie de surfaces chez le spécialiste autrichien d’humidification d’air Merlin Technology ne mâche pas ses mots : « Si des problèmes concernant la technologie de surfaces que tu n’as pas en été surviennent en hiver, alors cela est dû à l’humidité de l’air ».

De grandes différences
Lors de la sélection du système d’humidification de l’air, plusieurs critères jouent un rôle. Les différences sur le marché sont considérables, avant tout en ce qui concerne l’efficacité et le niveau de rendement. Ainsi, l’humidification de canaux haute pression ORBIT WING® de Merlin Technology économise jusqu’à 95% d’énergie par rapport à des générateurs de vapeur électriques conventionnels. Le système peut être intégré dans chaque système de ventilation et de climatisation existant et génère une efficacité énergétique de 98 pour cent. « Seulement 2,5 Watt d’énergie sont requis pour la génération d'un kilogramme d’humidité. Avec des générateurs de vapeur électriques conventionnels, jusqu’à 750 Watt sont nécessaires », telle est la comparaison de Schrems, qui rend attentif à un critère décisif supplémentaire.

« La régulation exacte et individuelle de l’humidité dans les différentes zones est fondamentale pour obtenir des résultats optimaux dans la technologie de surfaces. À cet égard, la combinaison intelligente de régulation par niveau et régulation de pression est déterminante pour le marché. Elle empêche avec succès la génération d'une humidité excessive et garantit une valeur d’humidité constante », explique le technicien Merlin responsable en la matière, en toute connaissance de cause.

Un besoin en espace réduit
Avec les systèmes modernes, l’humidification de l’air se fait directement dans le canal. Un défi majeur est constitué par le besoin en espace. Étant donné que les aérosols ont besoin d’au moins env. 1,5 seconde de temps d’évaporation, avec une vitesse d’air de 2,5 m/s dans le canal, une distance d’évaporation de près de quatre mètres serait nécessaire. Un espace qui n'est souvent pas disponible. Jusqu'à présent, ce problème a uniquement pu être contourné par le recours à des systèmes à consommation d'énergie et à besoin de nettoyage intensif. Mais il existe une nouvelle solution innovatrice. Avec le système ORBIT WING® de la société Merlin Technology, des éléments à ailes brevetés veillent à un tourbillonnement défini au niveau de l’arête de décrochement. Les aérosols tournent en cercle et parcourent un trajet plus long sur une distance plus courte. La distance d’évaporation réduite de 50 pour cent économise beaucoup d’espace et est considérée comme étant particulièrement hygiénique

L’hygiène dans le point de mire
Une attention particulière doit être accordée à la gestion de l’hygiène lors de la sélection d’humidification d’air. Tous ceux et toutes celles voulant faire quelque chose de bon pour l’environnement misent sur les pompes hydrauliques exemptes d’huile et ne nécessitant pas de maintenance, qui, dans le cas idéal, sont commandées par fréquence et favorisent l’économie d’eau. Les composants conducteurs d’eau continus en acier inoxydable résistant à la corrosion ou en matières plastiques éprouvées pour l’alimentation font partie des caractéristiques hygiéniques typiques. Les fabricants leaders du marché offrent également des commutations par intervalles hygiéniques et des interfaces individuelles avec la technique du bâtiment.

Tension de surface constante
Une humidité de l’air constante permet d’atteindre une tension de surface constante. « Les problèmes diminuent et les rendements augmentent. Des systèmes d’humidification d’air de haute qualité augment par conséquent également la sécurité de production et l’assurance qualité. Dans l’industrie automobile, ils apportent une contribution précieuse aux possibles zéro courses », dit Schrems. Afin de pouvoir satisfaire à des exigences spécifiques sur place, des installations d’humidification d’air à structure modulaire sont recommandées. Avec la flexibilité qu’elles permettent, elles sont en plus faciles à monter. Avec les systèmes modernes, l’effort en matière de maintenance est gérable et, chez certains prestataires, s’approche même de zéro.  Des systèmes d’humidification d’air raffinés, qui, malgré toutes les possibilités qu’ils offrent, permettent une commande aisée, sont également recommandables.

Un taux de maladie réduit, une qualité accrue
Des systèmes d’humidification d’air de haute qualité permettent une réduction de la poussière de jusqu’à 80% et améliorent le climat intérieur de manière tout à fait décisive.  Une vitesse de production augmentée, une qualité améliorée et constante des surfaces ainsi qu’un taux de maladie réduit en sont les conséquences. En outre, l’humidité de l’air a un impact sur la sensation de chaleur de l’homme. Si l’air ambiant est trop sec, il doit être réchauffé d’env. 1 à 2 °C, afin que la sensation de bien-être de l’homme soit la même qu'avec un niveau d'humidité optimal de l’air*). Ceci a des retombées considérables sur les coûts énergétiques. Et quand on se sent bien, on est également plus performant.

 

*) Source : R. G. Steadman (1979)

Retour