News

Stop talking, start acting!

MAGIC NEWS

L’humidité de l’air est un facteur déterminant dans la diffusion du coronavirus. C’est ce que prouve entre autres une étude de l’institut germano-indien TROPOS. Il a ainsi été prouvé que...

... l’humidité de l’air a une grande influence sur la diffusion du coronavirus via les aérosols en intérieur.

… le SARS-CoV-2 se diffuse davantage dans les pièces où l'humidité de l’air est basse.

... le contrôle régulier de l’air ambiant est recommandé par les chercheurs de l’Institut TROPOS de Leipzig et du CSIR National Physical Laboratory de New Delhi.

… de minuscules gouttes de 5 micromètres de diamètre – comme celles que l’on génère en parlant – peuvent rester jusqu’à neuf minutes en suspension dans l’air.

… en présence d’une humidité de l’air relative inférieure à 40 %, les particules expulsées par les personnes infectées absorbent moins d’eau, sont donc plus légères et continuent leur déplacement dans la pièce, risquant ainsi d’entrer en contact avec les personnes saines.

… lorsque l’humidité de l’air est supérieure, les gouttes grossissent plus vite, tombent plus vite au sol et ont donc moins de chance d’entrer en contact avec les personnes saines.

… l’équipe de chercheurs recommande une humidité de l’air minimale de 40 % dans les bâtiments publics.

… une humidité relative de 40 à 60 % réduit la diffusion des virus et leur absorption via les muqueuses nasales.

… la définition et l’application de normes d’humidité de l’air dans les espaces fermés recevant beaucoup de personnes (comme les hôpitaux, les bureaux de grande taille ou les transports publics) sont essentielles pour endiguer la pandémie de COVID-19.

… les chercheurs mentionnés recommandent avant tout, outre le port du masque, une bonne aération des espaces fermés.

C’est donc le moment où jamais d’investir dans des dispositifs d’humidification de l’air et un climat sain !

 

Source :

Retour